Jardins

Des jardins à visiter de par leur qualité végétale ou d'agencement sont présents sur la région :


Ouge

Le château d'Ouge est un manoir villageois (petite « maison forte »), dont la construction a été achevée en 1590 par la  famille Lullier au service des Habsbourg,

La façade de la maison, la petite cour d'honneur ainsi que la cour des écuries s'ouvrent sur le bourg et la place de l'église. Le parc qui entoure la maison à l'arrière est totalement ouvert sur la campagne, les pâtures et les arrières-plans du paysage forestier caractéristique de la région. Le parc botanique a été planté, pour l'essentiel à partir de 1980, de nombreuses essences de grand développement (220 arbres « de haut-jet », répartis en 78 espèces). Ces arbres peuvent être encore considérés comme juvéniles, mais d'ores et déjà, ce parc commence à prendre forme (plus de 2 hectares de pelouses entretenues). Ont été plantés également dans le parc environ 1 600 arbustes, répartis en 90 espèces. Les vieux arbres existants avant l'aménagement du parc ont été conservés (frênes, noyers, merisiers à grappes…). Un petit jardin renaissance a été aménagé dans la cour d'honneur, en 1997. La cour des écuries a été aménagée entre 2000 et 2003, et complétée par la construction d'un pigeonnier et d'une cuverie. Le parc est complété également par un verger, ainsi qu'un potager.

Ouverture : 

Gardien du parc : Monsieur Didier FRAMERY 06 28 62 02 60 (domaine privé - prendre rendez-vous)

Arborétum de Bourbonne- Montmorency

A 1/4 d'heure du centre thermal, l'arboretum de Montmorency présente un parc botanique avec environ 250 essences d'arbres différentes dont 90 sortes de résineux, 95 de feuillus et toute une gamme d'arbustes et d'arbrisseaux.

Conçu à l'image des jardins à l'anglaise, ce parc botanique qui couvre plus de 3 hectares présente un espace organisé selon les 5 continents.
Chaque arbre possède son histoire qu'un guide prendra le temps de vous raconter lors de visites organisées. L'arboretum de Montmorency peut s'enorgueillir de posséder quelques spécimens comme des cyprès chauves, un ginkgo biloba ou encore un sapin bleu du Colorado. 

Arbres remarquables: Cèdre de l'Atlas, Pin Weymouth, Pin noir d'Autriche, Arbre de Judée, Chêne rouge d'Amérique, Séquoïa Géant, Cyprès de Lawson, Cerisier à grappes, Cèdre du Liban, Pin de Jeffrey, Erable à sucre, Sapin de Nordmann, Mélèze d'Europe, Hêtre commun, et

Ouvert tous les jours, toute l'année


 


Martigny les Bains

Pour les promoteurs de l'ensemble thermal il était important de répondre à l'image que les curistes se faisaient d'une station vosgienne. Situé loin des paysages emblématiques des Vosges, Martigny-Les-Bains, devait donc se doter des cimes qui permettraient de créer l'illusion. Le créateur du parc aura aussi largement recours aux résineux, il s'efforecera d'exagérer le faible relief du terrain en sur creusant le lit du ru de l'Aune. Paysagère dans ses grandes lignes, la composition s'organise à partir du Pavillon des Sources et de l'ancien groupe hôtelier. Le ru de l'Aune assure un fil conducteur cohérent avec le thème aquatique. Le ruisseau issu de la source savonneuse alimente au passage le lac, qui avec l'île et son kiosque, constituent la scène paysagère majeure du parc.
Les allées larges et presque droites ou étroites et serpentines, offrent un réseau particulièrement dense, propre au renouvellement des parcours et des rencontres. Le nombre relativement important des pavillons et édicules divers procèdent des mêmes intentions: le parc thermal devait procurer aux curistes davantage d'attractions que les seules ressources de l'art des jardins ne pouvaient en fournir.
L'architecture de ses constructions fait appel à une fausse rusticité qui s'exprime à travers l'emploi du colombage normand, mis à la mode dès le second empire à Deauville ou encore par la mise en oeuvre de branchages et de rondins de bois en béton armé, technique alors toute récente.
A cette rusticité s'oppose le raffinement du Pavillon des Sources. Construit en 1885, au moment où l'architecture métallique produisait ses chef-d'oeuvre, il laisse la lumière inonder les sources comme pour contribuer aux vertus purifiantes des eaux.

Type : A l'Anglaise, Arboretum

Eléments remarquables : Pavillon, Kiosque, Pont, Fontaine, Cours d'eau

Eléments végétaux : Arbres remarquables, Arbustes, 
Arbres remarquables: sequoia, hêtre pourpre, orme, noisetier de Byzance, frêne pleureur, chêne pédoncule
Arbustes: seringat, lilas

Ouverture : 
Toute l'année - Gratuit


Jardin d'ode à Saint Ouen les Parey (88140)

Le jardin est situé à la sortie du village. Il est cerné de part et d'autre par des prairies et des vergers.
Un chemin d'herbe tondue, de cinquante mètres environ, relie l'entrée du jardin à une route communale surplombant le village, plongeant le visiteur dans la campagne de l'ouest vosgien. Le long de cette route, un parking aménagé par la commune.
Par sa position élevée, sur un belvédère, le jardin domine la vallée de l'Anger et les collines boisées.
Loin des routes à grande circulation, l'endroit est calme et reposant.
Loin des parcelles cultivées, l'environnement n'est donc pas contaminé par les produits chimiques utilisés en agriculture (pesticides, herbicides…). Le jardin offre ainsi un large éventail de la faune locale. Cette biodiversité est un attrait supplémentaire pour le visiteur qui pourra redécouvrir nombres d'espèces se raréfiant (Papillons Machaon, Moro-Sphynx, Cétoine doré, nombreuses espèces de Libellules…).
De nombreux abris pour les insectes et des nichoirs pour les oiseaux ont été aménagés, leur permettant de se reproduire ou d'hiverner dans de bonnes conditions, et ainsi pouvoir profité de leur aide au jardin.

Type : A l'Anglaise, Botanique, Champêtre, Contemporain, Potager

Eléments remarquables : Sculpture, Fontaine, Plan d'eau, 

Arbres remarquables :

Abies koreana, Acer davidii, Acer griseum, Acer negundo ‘Flamingo', Betula costata, Betula papyrifera, Betula populifolia, Broussonetia papyrifera, Cedrus deodora, Cedrus deodora ‘Aurea', Davidia involucrate, Gingko biloba, Gleditsia triacanthos ‘Sunburst', Liquidambar styraciflua, Liriodendron tulipifera, Prunus serrula, Quercus palustris, Zelkova carpinifolia, etc…


Arbres fruitiers :

Nombreux. Pommiers, poiriers, cerisiers, pêchers, pruniers, nashis, kiwis, agrumes etc…
Arbustes : Acer japonicum ‘Aconitifolium', Acer palmatum ‘Atropurpureum', Acer palmatum ‘Aureum', Acer palmatum ‘Beni Tsukasa', Acer palmatum ‘Dissectum Nigrum', Acer palmatum ‘Inaba Shidare', Acer palmatum ‘Sangokaku', Acer palmatum ‘Shigitatsu Sawa', Aesculus parviflorus, Buddleiana x weyeriana, Ceanothus x delilianus ‘Gloire de Versailles', Ceanothus x pallidus ‘Marie Simon', Cercidiphyllum Canadensis, Cornus ‘Eddie White Wonder', Cornus florida, Cornus kousa, Daphniphyllum macropodum, Exochorda racemosa, Ficus carica, Heptacodium miconioides, Maackia amurensis, Nandina domestica, Zanthoxylum simulans etc…


Plantes vivaces :

Plusieurs milliers d'espèces et variétés avec de nombreuses collections :
Salvia (plus de 100 espèces), Cactus et succulentes rustiques (plus de 100 espèces), Solanacées non rustiques (plus de 30 espèces), Hosta (plus de 30 espèces et cultivars), Hemerocallis (plus de 40 espèces et cultivars), Geranium vivaces (plus de 50 espèces et cultivars), Heuchera (plus de 40 espèces et cultivars), Aster (plus de 40 espèces et cultivars), Graminées (plus de 30 espèces et cultivars), Persicaria et Polygonum (plus de 10 espèces et cultivars)
Fleurs annuelles : Cosmos, Oeillet d'Inde, Sauges annuelles, Thitonia, collection de Dahlia, etc…

Ouverture : 
De mi avril à mi octobre, du mercredi au dimanche
avril, mai, septembre, octobre de 14h à 18h
Juin, juillet, août de 10h à 12h et de 14h à 19h
Lundi et mardi sur RDV

Payant (5€)

 

Presbytère de Pouilly en Bassigny

Abandonné jusqu'en 2002, le Presbytère était en ruines, le parc et jardin transformés en taillis de rejets de fruitiers et d'arbres envahisseurs anarchiques. 
Racheté par la propriétaire actuelle et restauré depuis pour retrouver son aspect d'antan et en même temps élaboration d'un jardin devant l'édifice dans l'esprit jardin de curé et d'un parc avec verger, potager et arbres remarquable à l'arrière du bâtiment.

Devant le Presbytère: jardin avec mixed borders et arbustes, rosiers, 


ivaces. Sont programmés des massifs bordés de buis reprenant le dessin de la porte principale. Derrière le bâtiment: potager, carrés bordés de buis, charmille en cours d'élaboration. Verger et alignement d'arbres intéressants dans l'axe de l'escalier monumental récemment reconstitué. Cette partie du jardin est en cours de construction et évoluera dans les années à venir.

Ouverture : 

Certains dimanches de mai et juin

Mr et Mme Grosjean  : 03.25.31.86.22  (domaine privé - prendre rendez-vous)

 


Vittel - Les Jardins de la Terre

Créé en 2003 dans le parc thermal de Vittel, les Jardins de la Terre ont un but pédagogique. Les espaces et les jeux répartis sur le site permettent aux visiteurs de se familiariser avec le respect de l'environnement. Les Jardins de la Terre sont situés au dessus des nappes phréatiques de Vittel, à ce titre, nous n'utilisons aucun produit de traitement chimique ou naturel pour ne pas déstabiliser l'environnement. Nous privilégions également la protection et les économie d'eau. Jardin ludique, les Jardins de la Terre est un espace de jeu tourné vers la nature et l'environnement ouvert à tout public, du plus petit au plus grand, du plus « jardinier » au plus « novice ».

Ouverture : 
Les week-end de juin et septembre
Du mardi au dimanche en juillet et août

Tarifs : 

Adulte : 4€
Gratuit pour les enfants de – de 12 ans accompagnés en famille


Page précédente : Langres
Page suivante : Vallon Prefonrupt