Les Thons

La commune est constituée de deux hameaux situés sur la rive droite de la Saône  : le Grand-Thon et le Petit-Thon.

 

Plusieurs centres d'intérêts

Le couvent des Cordeliers

Le couvent des cordeliers des Thons est l'ensemble franciscain le mieux conservé du nord-est de la France.

Propriété privée, il accueille un restaurant de spécialités vosgiennes et un musée.

On peut y voir une chapelle, une cellule de frère Cordelier reconstituée, une prison aménagée sur ordre de Louis XV, le cloître, la fontaine Saint-François, les réfectoires. Il s'y déroule des expositions permanentes (d'objets, de vêtements, de tracteurs, de machines et outils anciens, ainsi que de panneaux retraçant la vie des frères Cordeliers) ainsi que des expositions temporaires.


Le chateau (une histoire surprenante)

Le château des Thons a été construit vers 1600 pour Jean III du Châtelet, baron des Thons et maréchal de Lorraine.

Pendant la guerre de 14-18, le village des Thons accueille des soldats américains. Le château sert de logis pour les officiers.

C'est alors que l'histoire du château va prendre une tournure rocambolesque. L'un des officiers américains séduit une femme  du village mariée à un époux encore mobilisé. De retour dans son foyer lors d'une permission, le mari trompé, mis au courant de son infortune, décide de se venger et tue l'amant d'un coup de fusil au château.

On annonce la nouvelle aux parents de l'officier américain, en leur faisant croire tout simplement que leur fils est mort au combat.

La guerre terminée, les parents américains, dont Le père était le financier multimillionnaire Ashbel Barney, décident alors de racheter "le lieu où leur fils avait été tué". Grâce à une dispense spéciale du gouvernement français, l'aile droite et la partie droite du corps central sont démontées pierre par pierre entre 1924 et 1926. Chaque pierre, brique, tuile et panneau de bois sont individuellement marqués et numérotés. Le tout est chargé sur un bateau et prend la direction des USA. Le mobilier, les sculptures et les ornements intérieurs de tout le château sont également embarqués. Le bâtiment est  remonté à Long Island en 1927, avec l'aide d'une centaine de maîtres artisans et de tailleurs de pierre de tous les coins de France, pour en faire un "manoir à la française". Celui-ci porte le nom de château des Thons, comme son jumeau resté en Europe.

Du château originel des Thons, il ne reste donc plus que l'aile gauche et la partie gauche du corps central.

 

           Le chateau américain                                              et le "reste" de celui-ci aux Thons


Le colombier du chateau
C'est le plus grand colombier circulaire du département des Vosges.
 




Le pont Romain
Aux Thons, on peut également découvrir un petit pont datant de l'époque romaine, très bien conservé, qui enjambe le Rupt du Haut Fer
 

Page précédente : Vallon Saint-Martin
Page suivante : Langres